RÉUNIR UNE EXPÉDITION

Tout commence avec un groupe de 3 personnes perché sur les hauteurs d’Alleuze. Ils prennent d’ici la mesure du terrain à explorer. Les rencontres ont dessiné les perspectives de l’occupation de ces territoires, comme autant de versions du paysage.
Se sont alors construits d’autres visions du territoire, d’autres manières de le traverser, de l’occuper, de le regarder, de s’y faire voir ou de s’y cacher.

«Alors qu’en bas il commence à faire nuit, nous sommes les derniers témoins de l’astre du jour. Dans quelques instants nous serons les témoins de l’astre de la nuit, car nous avons de la chance, c’est un jour de pleine lune. Une nuit claire où on peut voir devant soi, on peut voir loin, on peut voir les hauteurs.
Il faudrait pouvoir le raconter, en bas. Et raconter ce que nous avons croisé sur le chemin, de la vallée jusqu’ici.
Nous organiserons une expédition, ils pourront voir.»

Le but n’est plus une marche vers le sommet, ils voulaient déplacer la montagne. Chercher une mise en scène qui transforme un lieu en paysage pour qu’une fois debout face à la vue, ils puissent raconter leur(s) histoire(s).